Category: On parle de nous (page 1 of 2)

Articles de journaux

Yonne Républicaine – 18 juin 2019

Yonne Républicaine – 1er décembre 2018

Les choristes présenteront avec le groupe Musocc Illary la dernière œuvre de Kato Rodriguez, intitulée Triptico . Une œuvre profane composée sur des poèmes de deux auteurs péruviens, César Vallejo et Mariano Melgar.

Le Chœur du Tonnerrois et le groupe Musocc Illary se retrouvent ce samedi à partir de 20 h 30 pour un concert exceptionnel donné à la salle polyvalente de Tonnerre.

Ce sera sûrement la seule fois que les deux ensembles seront sur la même scène pour chanter la dernière œuvre de Kato Rodriguez, intitulée Triptico. Une œuvre profane pour chœur mixte, solistes et orchestre, composée sur des poèmes de deux auteurs péruviens, César Vallejo et Mariano Melgar.

« Ce concert unique marquera vingt-cinq ans d’amitié et de musique avec le groupe Musocc Illary, note Jack Ferrari, le chef de chœur. C’est en même temps une façon de fêter les vingt-cinq ans du chœur avec un an en retard. » En effet, l’ensemble est né en 1992 pour fêter les 700 ans de l’hôtel-Dieu de Tonnerre. Mais c’est surtout à partir de 1993 que les choristes ont commencé à voler de leurs propres ailes et à élargir leur répertoire. C’est aussi à cette époque que les chemins de Jack Ferrari et Kato Rodriguez se croisent. « Un peu par hasard. J’ai vu sur un dépliant que les Musocc montaient des projets avec des chœurs amateurs autour de Navidad Nuestra de Ramirez. Kato était déjà à Clermont-Ferrand, on s’est rencontré. » Plusieurs mois après, le projet était monté. Il ouvrait la porte à plusieurs collaborations, mais aussi une véritable amitié. Les choristes tonnerrois sont même allés au Pérou en 1998. Un souvenir à l’autre bout du monde qui a marqué les chanteurs qui y ont participé.

Chanter en espagnol n’a pas été de tout repos

« L’idée de monter Triptico date d’un an. En plus de se retrouver avec Kato et son ensemble, ce projet nous a permis de nous attaquer à un répertoire qui nous sort des pièces plus traditionnelles que nous proposons. » Chanter en espagnol n’a pas été de tout repos. « Nous avons fourni un gros travail. »

L’Est Eclair – 15 décembre 2017

Yonne Républicaine – 2 novembre 2017

La soixantaine de choristes a fêté l’anniversaire de l’ensemble, vendredi, à l’abbaye

La soixantaine de choristes a fêté l’anniversaire de l’ensemble, vendredi, à l’abbaye

Les choristes se sont retrouvés pour souffler les vingt-cinq bougies de l’ensemble. 25 ans de chants, de plaisirs et d’amitié. © Droits réservés

Le Chœur du Tonnerrois a été créé en 1992 pour les cérémonies du VII e centenaire de l’hôtel-Dieu de Tonnerre.

«C’est la famille du cœur », lance Muriel. « C’est un véritable plaisir. Depuis que je suis seule, j’attends les répétitions et les concerts avec impatience », confie Paulette. Depuis 1992, le Chœur du Tonnerrois fait battre la région. Il a été en effet créé pour les cérémonies du VII e centenaire de l’hôtel-Dieu de Tonnerre.

Vendredi soir, la soixantaine de chanteurs s’est retrouvée à l’abbaye pour souffler les vingt-cinq bougies de l’ensemble.

Un gros travail de répétitions

 Ces choristes chantent pour le plaisir et par plaisir même si la rigueur est de mise. Il y a un gros travail de répétitions. Jack Ferrari, qui tient la baguette depuis la création, ne laisse rien au hasard. Mais ça fonctionne bien. Toutes les générations sont représentées. Certains sont là depuis 25 ans. D’autres moins. « C’est la vie d’un chœur avec ses départs et ses arrivées », fait remarquer Jack Ferrari.

L’ensemble possède un répertoire varié, autour d’œuvres sacrées et profanes du XVI e siècle à nos jours. Certains programmes ont fait date comme Missa Gallica de Bernard Lallement ; Navidad Nuestra, cantate de Noël du compositeur argentin Ariel Ramirez ; Carmina Bura n a avec l’ensemble Obsidienne de Sens ; et récemment Oliver Twist, un ciné-concert accompagnant le film muet de Frank Lloyd.

« Les souvenirs ne manquent pas »« Les souvenirs ne manquent pas », assure Paulette. Les choristes tonnerrois se sont produits en effet au Pérou, en République tchèque ou en Belgique. « Sans le chœur, je ne serais jamais allée au Pérou. D’ailleurs, la première fois que l’on nous en a parlé, en rentrant à la maison, je suis allée voir dans un atlas pour me rendre compte où on allait partir, avoue Muriel. C’était une véritable aventure mais surtout un voyage extraordinaire. »

Yonne Républicaine – 12 septembre 2017

Concert à Ligny le Chatel – 10 septembre 2017

Yonne Républicaine – 7 juin 2017

Yonne républicaine – 1er février 2017

Outre le ciné-concert sur Oliver Twist qu’il souhaite proposer de nouveau, l’ensemble retournera cette année à Maulnes pour accompagner les visites guidées.

Le Chœur du Tonnerrois multiplie les concerts et les projets. Dimanche, à la salle polyvalente, la soixantaine de choristes a présenté pour la première fois deux représentations de leur nouvelle création. Un ciné-concert durant lequel les choristes ont prêté leur voix à Oliver Twist de Franck Lloyd (1922).

Exercice de styleDos à l’écran, cachés derrière des rideaux noirs puisque la salle tonnerroise n’a pas de fosse d’orchestre, ils ont accompagné ce film muet. Un exercice de style pas facile qui demande une véritable synchronisation entre la voix et les images et qui n’est possible qu’en suivant Jack Ferrari, le chef de chœur, et le pianiste, les deux seuls face à l’écran. Un spectacle original qui a rassemblé près de cent cinquante personnes.

« Continuer à proposer Oliver Ttwist fait partie de nos projets pour 2017, soulignait le chef de chœur lundi soir lors de l’assemblée générale de la chorale. Cela impose certaines contraintes au niveau logistique et budgétaire, mais nous avons des pistes à Joux-la-Ville, Avallon et Laignes. » Les dates ne sont pas encore définies.

Autre projet pour l’année à venir, la chorale retournera à Maulnes le samedi 3 septembre pour accompagner les visites guidées à l’intérieur du château pentagonal. En novembre dernier, ils avaient déjà fait vibrer à l’unisson les vieilles pierres du monument. « Le conseil départemental, propriétaire des lieux, nous a demandé de revenir avec un programme Renaissance pour clôturer la série de visites guidées nocturnes. »

Vingt-cinq bougiesLancé en 1992 pour chanter la Missa Gallica de Bernard Lallement, lors des cérémonies du VII e centenaire de l’hôtel-Dieu de Tonnerre, le chœur fêtera cette année ses 25 ans. C’est autour d’une œuvre de Kato Rodriguez, Triptico, que pourraient être soufflées ses vingt-cinq bougies. En effet, depuis plus de vingt ans, le chœur est en contact avec le compositeur péruvien, qui est également chef de chorale, installé à Clermont-Ferrand.

D’ailleurs, à la fin des années 1990, les Tonnerrois ont fait un grand voyage musical et touristique au Pérou. « Il y a des choses à régler, trouver un budget. Mais cette cantate péruvienne serait un beau cadeau d’anniversaire que nous pourrions faire », a insisté Jack Ferrari.

T. D.

Yonne Républicaine – 9 décembre 2016

Demain à partir de 20 h 30 à la salle polyvalente de Tonnerre

C’est un petit événement dans le monde du chant choral. À l’occasion du concert Chanson & poésie prévu samedi à la salle polyvalente, le Chœur Fédévoix présentera sept chansons sur des poèmes de Marie Noël.

Une première signée Yves Audard « qui n’a jamais été présentée en public », souligne Jack Ferrari, président de Fédévoix. En effet, l’ancien enseignant et inspecteur pédagogique régional de musique, aujourd’hui à la retraite, a composé la mélodie de ces sept poèmes profanes et très intimistes de l’auteure icaunaise.

Le Chœur Fédévoix sera accompagné au piano d’Annie Deshayes. Cette chorale issue de la fédération départementale des chorales et ensembles vocaux de l’Yonne regroupe des chanteurs des différentes chorales du département. En première partie, le chœur du Tonnerrois, qui est sur tous les fronts, ouvrira le concert par des polyphonies contemporaines sur des poèmes de Prévert, Sully Prud’homme, Desnos, Baudelaire ou Apollinaire. Le chœur de Tonnerre sera dirigé par Jack Ferrari et accompagné au piano par Jean De Wever.

Pratique. Samedi à partir de 20 h 30 à la salle polyvalente. Tarif : de 7 à 10 €. Réservations au 03.86.55.14.48.

Demain à partir de 20 h 30 à la salle polyvalente de Tonnerre

http://www.lyonne.fr/tonnerre/2016/12/09/demain-a-partir-de-20-h-30-a-la-salle-polyvalente-de-tonnerre_12202457.html

Yonne Républicaine – 5 décembre 2016

Dans l’Yonne républicaine de ce jour :

« Ça a été un grand moment musical », affirme Alexandre Comble, directeur du conservatoire de musique du Tonnerrois en Bourgogne.

La première édition du festival Cinéçajoue a été un succès. Pendant une semaine, entre le cinéma de Tonnerre et la salle polyvalente d’Ancy-le-Franc, scolaires, musiciens, mélomanes et cinéphiles ont pu s’en mettre plein les yeux et plein les oreilles.
Du côté de la programmation grand public, le Chœur du Tonnerrois a ouvert le bal jeudi, faisant presque salle comble à Ancy-le-Franc. L’exercice était difficile pour des chanteurs de chorale qui ont découvert une autre façon de chanter, assis et cachés derrière un paravent noir servant de fosse d’orchestre.

 yr-oliver-twist

http://www.lyonne.fr/tonnerre/2016/12/05/le-premier-festival-cinecajoue-a-ete-une-reussite_12195986.html

Older posts

© 2019

Theme by Anders NorenUp ↑